Hello les chats ! Et oui, ça fait (encore) un bail. Promis, un jour je vais cesser d’apparaitre et disparaitre tout le temps. Bon, j’ai enfin réussi à reprendre mon compte Instagram en main, après des mois de galère, j’espère pouvoir en faire autant avec le blog.

En parlant d’Instagram, je vous avais demandé il y a quelques temps si un article sur les partenariats vous intéresserait, et le oui l’avait majoritairement emporté. Pour que cet article soit plus clair pour vous, je vous avais par la suite demandé de m’envoyer toutes vos questions à ce sujet. Certaines sont revenues pas mal de fois, d’autres étaient plus originales, mais la plupart d’entres-elles se trouvent juste en dessous !

J’ai essayé de bien développer mes réponses et d’être au maximum précise, mais si d’autres questions vous viennent pendant la lecture, je me ferai un plaisir d’y répondre en commentaires !

Bonne lecture ! ♡

  • COMMENT SE DÉROULE UNE COLLABORATION ?

Une collaboration peut se passer de tellement de façons différentes, mais aujourd’hui je vais aller au plus simple, toujours en restant dans le cadre d’Instagram. Je ne suis pas assez familière avec d’autres plateformes comme Youtube ou encore Snapchat pour vous en parler.

Dans le cas le plus récurrent, une marque envoie un produit (souvent une nouveauté) à un influencer, qui va donc en échange faire des photographies, des stories, des vidéos voire même des articles de blog si demandé.

La marque peut contacter la personne de différentes façons : soit directement par mail, soit via une plateforme, ou encore une agence. Ensuite, une ou plusieurs dates sont souvent fixées quant au post du contenu demandé. Une marque peut alors envoyer un produit en exclusivité et demander qu’une photo soit postée le jour de son lancement. Cela ne reste qu’un exemple, d’autres sont très flexibles là-dessus.

  • COMMENT ÇA SE PASSE POUR LES PHOTOS ?

Là aussi, tout dépend de la marque et de ses exigences. Certaines sont totalement emballées par mon univers et me laissent le champ libre pour les photos. D’autres sont très exigeantes : j’ai déjà dû faire une photo avec un pourcentage précis de chaque couleur au niveau de la composition. On était parti sur du 60% noir, 20% de blanc, 5% de rose, etc., et au final la photo ne me plaisait même pas. C’est d’ailleurs l’unique fois où j’ai accepté une collaboration avec autant de contraintes aha, plus jamais je ne me plierai à autant de règles pour, en plus, obtenir une photo qui ne me ressemble pas.

Certaines fois, les marques demandent à voir les photos avant que celles-ci soient postées, mais d’après moi elles ont tendance à faire de plus en plus confiance aux personnes avec qui elles collaborent.

  • CE SONT LES MARQUES QUI VIENNENT VERS TOI OU L’INVERSE ?

Dans mon cas, ce sont tout le temps les marques qui sont venues vers moi. Je crois que je n’ai ni assez confiance en moi, ni assez de cran pour aller directement vers une marque aha. Attention, je n’ai rien contre les personnes qui vont directement vers les marques, au contraire, j’admire !

La plupart me contactent directement par mail, mais il arrive aussi que je sois mise en relation avec celles-ci via des plateformes.

  • TOUS LES PARTENARIATS SONT-ILS RÉMUNÉRÉS ? 

Ah si seulement ! Depuis que j’ai commencé à collaborer avec des marques je n’ai pas touché un centime. Même si selon moi, tout travail mérite salaire, je ne pense pas que mon compte soit assez développé et que j’offre assez de visibilité à qui que ce soit pour que cela soit rémunéré (attention, ça ne reste que mon avis). Mais d’un autre côté je me dis que cela viendra peut-être avec le temps, bien que je sois loin de me focaliser là-dessus. D’ailleurs, je n’ai jamais compris pourquoi ce sujet était autant tabou chez les influenceuses, chacun gagne sa vie comme il le souhaite non ?

Il faut savoir que les filles avec une forte influence peuvent recevoir des centaines, voire des milliers d’euros pour une seule photo. Cela peut paraître exagéré dit comme ça, mais ces filles travaillent énormément, c’est leur métier de produire du contenu de qualité.

Recevoir des produits gratuitement me convient amplement, surtout que nombreux d’entre-eux sont des produits que je ne pourrais me permettre d’acheter. C’est tellement gratifiant de voir qu’une marque aime assez ton travail pour t’envoyer un merveilleux produit (même s’il y a tout de même un interêt pour eux aha) !

  • QU’EST-CE QUE TU PRÉFÈRES DANS LES COLLABORATIONS ?

Hm… Découvrir de nouvelles marques. Des petites marques toutes mignonnes ou des grandes marques plus connues. Découvrir de nouveaux produits. Mais aussi pouvoir faire des petits cadeaux à ma famille, leur faire profiter de tout ça, je pense notamment à Cluse et son magnifique coffret pour la fête des mères qui avait vraiment touché ma maman !

J’aime aussi sortir de ma zone de confort. On m’envoie un produit souvent inconnu, qui m’intrigue, je le découvre totalement puis je laisse fonctionner mon imagination quant au contenu à produire ! Cependant, il arrive aussi qu’au final certains produits me plaisent plus que d’autres, et donc m’inspirent plus que d’autres.

Et par dessus tout j’aime tisser des liens avec des marques en qui j’ai confiance et qui me font confiance, je pense notamment à Cluse, Daniel Wellington ou encore CaseApp avec qui c’est un plaisir de collaborer à chaque fois.

D’ailleurs pas mal de surprises vous attendent dans les semaines à venir avec toutes ces petites marques !

  • QUELS CRITÈRES AS-TU POUR ACCEPTER UNE COLLABORATION ? ACCEPTES-TU UNE COLLABORATION, MÊME SI ELLE EST VUE PARTOUT ? 

Mes critères sont simples : est-ce que la marque m’inspire confiance, est-ce que ses produits m’intéressent, est-ce que cette collaboration collerait avec mon univers ?

Au fil du temps, on m’a vraiment proposé un peu de tout et n’importe quoi, si vous saviez toutes les bêtises que j’ai pu recevoir ! On reconnait directement les marques qui ne font même pas l’effort de passer sur notre profil. Du genre celles qui se trompent dans notre prénom au début du mail, celles dont le contenu du mail est vraiment peu travaillé (j’ai rien contre le copier/coller mais faut pas abuser quand même), ou encore celles qui proposent des produits qui n’ont aucun rapport avec notre compte. Je suis pourtant ouverte à pas mal de choses, c’est d’ailleurs avec grand regret que j’ai dû refuser cette superbe crème anti-rides, apparement spécialisée pour les femmes de plus de 60 ans (#fail).

Quant à la question sur les collaborations (un peu) trop vues je dirai que ça dépend. Lorsqu’une marque envoie un produit pour son lancement, c’est difficile de savoir qui d’autre l’a aussi reçu. On comprend donc le jour J, en voyant plein de photos de ce même produit dans notre fil, que pas mal d’autres personnes l’ont aussi reçu. Et à ce moment là, on espère que notre photo va tout de même se démarquer un peu aha.

Dans le cas d’une collaboration plus tardive, il m’est déjà arrivé de refuser un produit car on le voyait de partout, mais aussi car il ne me correspondait pas (ex : Cellublue). Mais après, il ne me semble pas avoir déjà collaboré avec une marque déjà trop présente sur Instagram, donc la question ne s’est pas vraiment posée.

  • EST-CE QUE TU ES OBLIGÉE DE DIRE DU BIEN DU PRODUIT OU EST-CE QUE TU AS LE CHOIX ?

Tout d’abord, c’est loin d’être mon genre de mentir, ou d’être malhonnête. Je refuse catégoriquement tout partenariat m’obligeant à dire du bien du produit, ou encore avec une légende « pré-rédigée » que j’ai juste à vous recracher après.

Si certains aspects d’un produit me plaisent moins, je ne vais pas m’en cacher ! Après tout, mon avis n’engage que moi et c’est à vous, si vous le souhaitez, de vous forger le vôtre par la suite. Il est très rare que je sois déçue par les produits que je reçois, donc c’est rare que je me plaigne, mais c’est déjà arrivé. Je serai toujours transparente là-dessus.

  • C’EST LES MARQUES QUI CHOISISSENT QUAND TU FAIS DES CONCOURS OU C’EST TOI ? 

Hm cela dépend. Je n’ai pas fait énormément de concours pour l’instant, deux seulement. Le premier était donc avec Scrunchie Is Back, et comme je faisait un stage là-bas, j’étais directement en relation avec la marque. Pour le second, il me semble avoir demandé à la marque s’il était possible d’en organiser un car le produit me plaisait beaucoup (et vous avait beaucoup plu aussi).

Les marques sont alors plutôt exigeantes quant aux conditions et à la durée des concours.

(pssst, un prochain petit concours arrivera au mois de décembre, et j’ai vraiment super hâte !)


Et voilà c’était tout pour ce petit article ! J’ai décidé d’être entièrement transparente avec vous et de répondre avec honnêteté à toutes vos questions, en espérant que tout soit clair pour vous.

Prenez soin de vous les chats