Je ne sais pas vraiment par où commencer, donc je vais insérer le traditionnel : hello les chats.

Ce soir, après un an et demi sans avoir rien publié par ici, je me sens nostalgique. Beaucoup de choses ont changés dans ma vie depuis le dernier article, et ça me manque énormément de prendre le temps de me poser et d’écrire, créer, partager.

La création a toujours fait partie de ma vie, elle m’apportait quelque chose de bon, de positif, et elle m’a aussi apporté une très belle aventure dans le domaine de la création de contenu sur Instagram. Elle m’a également apporté du réconfort pendant le tout premier confinement. Ce n’était pas une période simple, psychologiquement parlant, mais c’est une période où je pouvais me consacrer intégralement à ce que j’aimais. Sans me préoccuper du travail et de la pression qu’il me mettait. Ou de la fatigue qu’il me causait.

J’ai pu parler de sujets qui me tenaient à coeur pendant ces deux mois. Et qui vous plaisaient également car, même après un an et demi, vous êtes toujours des centaines à venir les lire, chaque mois.

D’ailleurs, il y a quelques semaines on a atteint les 30 000 vues sur le site. C’est juste dingue, et j’aurais tellement aimé pouvoir être présente pour les célébrer avec vous. Tellement de gratitude en voyant tout ça. En voyant qu’après 4 ans, certains sont toujours là. J’ai la larme facile, donc on va s’arrêter là.

Tout ça pour dire que, ce soir, je voulais écrire. Je voulais consacrer quelques minutes de mon temps pour poser des mots. Quelques minutes où je ne pense ni au travail, ni aux partiels qui approchent, ni à mon futur déménagement. Juste, pour écrire.

En réalité, cela fait des mois que j’ai envie de publier un article par ici. Les idées, ce n’est pas ce qu’il me manque, le temps, oui. J’aurais pu commencer des dizaines d’articles, mais mon côté perfectionniste déteste le travail inachevé. J’aime mettre tout mon coeur dans ce que je fais, et je sais que je n’aurais pas pu car le coeur n’y était pas.

Mon coeur était dans ma prise d’indépendance, dans ma reprise d’études suite à un questionnement interminable sur mon choix professionnel, dans certaines décisions à prendre vis-à-vis de mon travail. Il était dans des amitiés en pleine extinction, tout en ne sachant pas que la vie m’apporterait de nouvelles rencontres incroyables. Il était dans des relations amoureuses qui n’ont menées qu’à l’apprentissage de nouvelles leçons, et des déceptions. Il était dans la peur de ne pas être à la hauteur pour revenir par ici.

Du coup voilà, je me retrouve un jeudi soir, enveloppée dans un plaid avec de grosses chaussettes presque aussi douces que mes chats, à rédiger (et publier) impulsivement cet article. Et à espérer qu’il s’agisse du premier article d’une longue liste d’articles à venir. Parce que ça me fait du bien, d’être ici. Alors, pourquoi pas ?

Je ne le répéterai jamais assez, prenez soin de vous ♡